Roubaix. « J’peux pas j’ai piscine »

Je me souviens du ciel gris, de l’air froid. De la station de métro et de l’hôtel de ville. Des rues, plutôt vides, mais bordées de façades colorées. De ce petit esprit so british. Des briques. Des vestiges d’usines témoignant du passé ouvrier et industriel. Du tram et de la gare.

                

Mais ce qui m’a la plus marquée lors de cette première à Roubaix, un samedi en mars, c’est La Piscine. Au 20e siècle, elle était considérée comme l’une des plus belles de tout l’Hexagone, avec son style art déco.

Fermée en 1985 pour des raisons de sécurité, La Piscine est devenue, en 2001, le musée d’art et d’industrie André-Diligent. Y est présentée toute une collection de statuts, tableaux mais aussi de tissus… De quoi s’émerveiller tout un après-midi.

            

      

    


La Piscine, 23 rue de l’Espérance, 59 100 Roubaix

Ouvert du mardi au dimanche. Les horaires en cliquant ici.

Tarifs : 5,50 € ; réduit 4 €.


Vous connaissez Roubaix, sa Piscine et d’autres chouettes endroits ?

Publicités

T’y vas quand à Caen ?


Je fais partie de ceux qui considèrent qu’il n’y a pas de saison pour aller à la mer. Alors en ce vendredi de la mi-février, on a pris la route vers le Calvados avec une amie. Suivez le guide !

Cabourg

LES FILS À MAMAN

Première destination : Caen, chef-lieu du Calvados. Si vous cherchez un restaurant, c’est visiblement du côté de la rue du Vaugueux qu’il faut vous rendre, à deux pas du château de Caen. On s’est arrêtées au numéro 2, chez les Fils à maman qui vient d’ouvrir ici, après Bordeaux, Toulouse, etc. Le concept : « Les bons petits plats de nos maman revisités par notre chef pour le plaisir des grands enfants de Caen. » Coup de coeur pour la déco qui vous replonge bien vite en enfance, ainsi que les cartes de menu, inspirées des cahiers d’écolier… Pour ce qui est des plats (cordons bleus, coquillettes ou purée, etc.), on s’attendait à un plus d’originalité dans l’élaboration. Comptez une dizaine d’euros le plat.

CAEN SOUS LES BOMBES

En visitant la ville, vous devez bien avoir en tête qu’en 1944, Caen fut visée par les bombardements, et détruite aux trois-quarts. Alors aujourd’hui, c’est un joyeux mélange entre architecture moderne et bâtiments d’avant-guerre. Je vous conseille un passage par la place Saint-Sauveur. Ce serait l’une des plus anciennes places de Caen. Elle a été épargnée par les bombardements. Outre la statut de Louis XIV (j’aurais plutôt parié sur Guillaume le Conquérant ! :)), on y trouve de bels hôtels particuliers. À deux pas se trouvent l’ancien palais de justice, la mairie de Caen et son abbaye-aux-Hommes…

maire de Caen      Caen Place Saint-Sauveur

FROM CABOURG WITH LOVE

Depuis Caen, l’accès à Cabourg est très rapide (une trentaine de minutes en voiture). Visiblement, les communicants veulent en faire une « capitale romantique ». (Comme nous, vous ne passerez pas à côté du slogan sur fond rose !) À Cabourg, il y a le Grand hôtel et le casino. Et puis, sans trop chercher, on se retrouve face à la mer. Il y a aussi toutes ces maisons à colombages… Aucun doute, nous sommes bien en Normandie. Mais Cabourg n’est pas excessivement bling-bling comme d’autres stations balnéaires… Côté spécialités, rendez-vous chez Dupont avec un thé, au 6, avenue de la Mer. On y vend (et sert dans la partie salon de thé) la fameuse madeleine de Proust.

Cabourg mouette     Cabourg colombages

Cabourg hôtel     Cabourg soleil

Vous connaissez Caen et Cabourg ? D’autres bonnes adresses à partager ?